Sortie de l’iPad 2 imminente, un enjeu majeur pour Apple !

Apple a encore quelque chose à prouver ?

Qui aurait cru qu’Apple, la plus importante société high-tech de la planète, avait encore quelque chose à prouver ?

Aujourd’hui l’annonce iPad 2  sera un test importante pour Apple.

Il y a un an, Apple lançait l’iPad, et ce fut la première tablette du genre sur le marché. Maintenant, il y en a autant qu’un curé peut en bénir… , et l’iPad est devenue une source de revenus essentielle pour Apple – qui a donc beaucoup moins de marge d’erreur.

Un évènement sous haute tension

Lors de cet évènement de San Francisco, Apple sera probablement sans son leader charismatique  Steve Jobs. Il reste en congé maladie. Les investisseurs regarderont  les présentateurs avec une attention toute particulière afin d’évaluer comment et si  l’entreprise est capable d’assurer la relève.

C’est aussi une raison importante de la pression sur cet évènement. «Cet événement ne doit pas être prise à la légère », a déclaré Brian White, analyste chez Valeurs mobilières Ticonderoga. « Apple doit présenter des arguments convaincants pour expliquer pourquoi l’iPad2 est mieux que la pléthore de concurrents qui arrivent sur le marché. »

Des concurrents sérieux…

Une concurrence accrue : C’est à la fois de bonnes et de mauvaises nouvelles pour Apple, en cela que l’iPad est encore très bien situé parmi ses nouveaux concurrents .

Voilà de bonnes nouvelles, parce que Apple devrait à nouveau avoir la meilleure tablette, si les iPad2 possède les amélioration que les dernières rumeurs ont laissé transparaitre.

Mais c’est aussi de mauvaises nouvelles : Car comment iPad 2 pourrait devenir beaucoup plus mince, plus léger, plus rapide, meilleur – et peut-être ce qui est le plus important, moins cher – pour réussir ? Apple s’est-il tiré une balle dans le pied en faisant de sa première tablette un outil trop beau ?

Des fans exigeants…

Tim Cook, Phil Schiller ou qui que ce soit de la direction d’Apple qui présentera l’iPad 2 devra offrir des spécifications impressionnantes pour ne pas décevoir les fans d’Apple.

Les tablettes concurrentes ont des caméra sur les faces avant et arrière, des processeurs Dual-Core, quatre fois plus de RAM que l’iPad, une sortie HDMI et supportent Adobe Flash. Au delà de Flash, on attend d’Apple qu’il réponde au moins à toutes les fonctionnalités de ses concurrents – et réduise la taille de l’ iPad 2 de manière significative par rapport à l’iPad original.

Si c’est tout ce que Apple a prévu de faire, ses fans ne seront probablement pas satisfaits. Apple a besoin d’avoir quelque chose de «magique» dans sa manche, comme aime à le dire Steve Jobs, à surprendre ses clients potentiels.

Même s’il n’est pas confronté à un tas de pression sur les prix comme ses concurrents, le coût sera toutefois aussi un facteur important. Seuls la tablette de Motorola Xoom avec ses 32 gigaoctets à 599 $  donne l’iPAd un vrai challenge sur le coût : Il s’agit d’un montant de 130 $ moins cher (si optez pour Verizon) que l’iPad 3G, qui pour une taille équivalente vaut 729 $ avec une option et un prix supplémentaire pour les Données.

Avec une campagne marketing forte et l’alternative du Xoom, Apple devrait choisir de baisser le prix des iPad 2. Par ailleurs, certains analystes s’attendent à ce que Apple  réduise considérablement le coût de l’iPad et garde iPad 2 à un prix stable.

Un enjeu majeur pour la firme de Cupertino

L’importance de l’iPad :  bien le faire est crucial, car Apple est de plus en plus tributaire des recettes que génèrent des ventes de l’iPad.

En 2010, Apple a vendu 9,6 milliards de dollars de iPads, qui représentait 12,5% du chiffre d’affaires d’Apple. Ce qui a dépassé les iPods et iMacs chiffre d’affaires net. Pas trop mal pour un appareil qu’ Apple a commencé à vendre en avril dernier.

Et alors que les ordinateurs Macintosh d’Apple ont toujours lutté pour la traction dans le monde professionnel, l’iPad est de susciter l’intérêt croisé forte des clients business. Environ 80% des sociétés Fortune 100 ont déployé la tablette pour leurs employés.

« L’iPad est un dispositif essentiel pour Apple », a déclaré Colin Gillis, analyste chez BGC Partners. « L’iPad refond le paysage pour les particuliers, et créé une nouvelle voie pour l’entreprise. »

L’ombre de Steve planera au dessus de San Francisco…

Le facteur Steve Jobs : Il est peu probable que Steve Jobs présentera l’iPad cette année. Il n’était pas présent non plus lors du dévoilement de l’iPhone 3G, déléguant à Phil Schiller, directeur marketing d’Apple le soin de le faire. Tout s’était passé à merveille, et les actions d’Apple ont augmenté de près de $5 après qu’il ait commencé sa présentation.

Le mythe continu…A

Mais c’est la troisième absence de Steve Jobs en sept ans. Les investisseurs sont préoccupés par l’avenir de la société de Steve Jobs. Certains actionnaires réclament à grands cris un plan de relève, et les gens veulent savoir comment la société est gérée sans Jobs supervisant les opérations au jour le jour.

Tout cela sera examiné mercredi

Selon Gillis : «Avec cette entreprise, chaque évènement est analysé au nième  degré , parfois à des niveaux qui ne sont plus rationnels. Les gens sont très préoccupés par Steve. »

Source :

Pourquoi Apple a besoin de le tuer avec l’IPAD 2 évènement – Par David Goldman – NEW YORK (CNNMoney)

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s